Douglas

Pseudotsuga menziesii   ((Mirb.) Franco

(Pinacées)

Pseumenz

D’abord dédié au botaniste écossais P.Douglas (Pseudotsuga douglasii), il reçu finalement le nom P. menziesii en hommage à A.Menzies, membre de l’expédition du capitaine Vancouver qui le découvrit en 1792 sur la côte pacifique des États-Unis. Le genre Pseudotsuga, qui remonte au début de l’ère tertiaire, est apparenté aux Larix et aux Pinus (plutôt qu’au genre Tsuga);  on ne compte que (5)6 espèces de l’Ouest de l’Amérique du Nord et de l’Est de l’Asie.

Très répandu sur la côte Ouest des Etats-Unis, le Douglas présente deux variétés: var. glauca (Mayr) Franco au feuillage glauque bleu vert des montagnes de l’intérieur, et var. menziesii, vert clair, plus rare et plus littorale; c’est cette dernière qui est habituellement utilisée en reboisement dans notre pays, l’autre restant cantonnée dans les parcs.

CARACTÈRES BIOLOGIQUES :

- arbre atteignant 60 m de hauteur, dont la longévité est grande (1000 ans dans son aire d’origine);

- croissance forte; écorce d’abord lisse, gris vert avec des pustules de résine, odorante; puis devenant épaisse, liégeuse, crevassée et rougeâtre;

- feuilles (15-30 mm) insérées sur un petit coussinet, aplaties, molles, à extrémité arrondie, à la face supérieure sillonnée, odeur de citronnelle au froissement, disposées en brosse sur les rameaux fertiles;

- cônes (5-10 cm) pendants, à bractées trifides saillantes et appliquées sur les écailles.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE : cote pacifique de l’Amérique du Nord; en France; planté en reboisements : Massif central et pourtour (Beaujolais, Morvan, Montagne noire), Vosges, Bretagne, Normandie, Bourgogne , Limousin, ...; il se régénère naturellement.

ÉCOLOGIE :

- assez exigeant en pluviosité annuelle (minimum 700 mm), résiste bien au froid et aux gelées tardives;

- sensible au vent (enracinement superficiel), il préfère des sols filtrants plutôt acides (pH 4,5-6).

 

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES :

- depuis 1975, le Douglas à supplanté l'épicéa comme première essence de reboisement en France, dans l'Ouest, le Massif central, ou la Bourgogne; ces plantations arrivent aujourd'hui à maturité ; la Bourgogne, grâce au Morvan devient la première région productrice de ce bois de très bonne qualité ;

- bois à duramen (au cœur) bien distinct, rouge saumon, très odorant, assez dense et durable ; ses excellentes propriétés mécaniques lui permettent des utilisations nobles, par exemple dans la construction de maisons en bois, secteur en plein développement.