Symphorine

Symphoricarpos albus   (L.)  S.F.blake

(Caprifiolacées)

Sympalbu

La Symphorine occupe une vaste zone du Sud des États-Unis, principalement sous la variété albus. Les lignées cultivées en Europe depuis le début du XIXème siècle sont elles issues de la variété laevigatus (Fernald) S.F.Blake, ou Symphorine à grappes, qui pousse naturellement sur le versant Ouest des Montagnes rocheuses, de l’Alaska à la Californie.

L’introduction des Symphorines en Europe ne fut pas saluée seulement par les oiseaux qui recherchent ses fruits blancs et globuleux, mais aussi par les apiculteurs car ces arbustes fleurissent durant tout l’été, de juin à septembre.

CARACTÈRES BIOLOGIQUES:

- arbuste de 1 à 2 m; très buissonnant; drageonne abondamment;

- feuilles glabres, atteignant 7 cm de longueur; limbe entier, muni de 1 à quelques grosses dents ou pennatilobé; les dents, et lobes éventuels obtus à obtus-arrondis;

- fleurs en petites grappes terminales axillaires; corolle en forme de grelot; style allongé;

- fruits: drupe blanche, spongieuse, généralement à 2 noyaux.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE: Amérique du Nord; planté et naturalisé de façon dispersée en France continentale, de 0 à 1200 m d’altitude.

ÉCOLOGIE: (à l’état naturalisé) fourrés eutrophiles ± hygrophiles, notamment ripisylves.

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES: plante mellifère; baies appréciées des oiseaux.