Chêne des marais

Quercus palustris   Münchh.

(Fagacées)

Querpalu

Avant son arrivée en Europe, en 1770, le Chêne des marais ne vivait que près des rivières et sur des terres marécageuse de la moitié Est des États-Unis actuels, depuis le Tennessee et la Virginie, jusqu’au Canada, autour des grands lacs.

Malgré son nom, le Chêne des marais n’apparaît pas comme une espèce strictement hygrophile mais acceptant plutôt des sols à humidité moyenne.

CARACTÈRES BIOLOGIQUES:

- arbre à croissance rapide atteignant 25(-40 m) de haut dans son habitat d’origine, à branches inférieures séchant et tombant naturellement; écorce gris argenté;

- feuilles (11 cm) à lobes perpendiculaires profonds et étroits, vert tendre et brillantes, au moins au revers;

- fleurs groupées en chatons longs de 5-7 cm;

- glands dans des cupules peu profondes.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE: nord-américaine; États-Unis et Canada, à l’Est; introduit en Europe dès 1770.

 

ÉCOLOGIE: espèce mésophile qui craint les sols calcaires; supporte des gels jusqu’à –15°C.

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES:

- en Amérique du Nord, menuiserie;

- arbre ornemental (couleurs automnales) de parcs et d’alignements urbains;

- en France, semble préférable aux Chênes rouges américains pour le reboisement sur des sols sableux acides (Landes ou Sologne).