Épicéa de Serbie

Picea omorika   (Pancic)  Purkinè

(Pinacées)

Piceomor

L'Europe est la terre natale de deux espèces d'épicéas : l'Épicéa commun dont l'aire naturelle recouvre presque l'ensemble du continent (deux sous-espèces et plusieurs races géographiques) et l'Épicéa de Serbie qui ne vit que sur les terres calcaires des cours moyen et supérieur de la rivière Drina qui arrose la Bosnie-Herzégovine. Sans doute fut-il remarqué vers 1880 par le professeur Pančić qui envoya ses graines dans divers jardins botaniques d’Europe.

On le considère comme un héritage du tertiaire car des fossiles de cet arbre datant de cette époque sont connus en Europe. Il est apparenté aux épicéas nord-américains (É. de Sitka, É de Brewer), et avec certains épicéas d'Asie.

CARACTÈRES BIOLOGIQUES :

- arbre à cime remarquable, étroite et élancée, haut de 30 à 50 m;

- feuilles (environ 20 mm) larges et aplaties, avec deux raies blanches à la face inférieure, étalées de chaque côté du rameau ou appliquées dessus ;

- cônes assez courts (6 cm) d'abord violet foncé à bleuâtres puis brun clair ; bords sinueusement édentés et tachés de résine.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE : bassin de la Drina en Bosnie et Serbie, sur des versants nord et nord-est, en mélange; ailleurs en Europe planté dans des parcs (pas d'utilisation forestière connue.)

ÉCOLOGIE : tolère bien la sécheresse et les sols calcaires ; rustique et peu sensible au vent.

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES :

- dans sa région d'origine, il est connu et utilisé depuis le Moyen-âge pour fabriquer des mâts et des charpentes de bateaux;

- mériterait une utilisation forestière pour ses qualités de résistance supérieures à celles de l'épicéa commun avec les risques de croisement et de pollution génétique que cela entraîne.