Érable sycomore

Acer pseudoplatanus  L.

(Sapindacées)

Acerpseu

L’Érable sycomore résiste très bien au froid; c’est avant tout un montagnard qui tient une place non négligeable dans la sapinière-hêtraie sur calcaire du Jura ou sur le granit des Vosges. Il préfère les versants abrupts et rocheux en exposition fraîche avec l’orme de montagne ou le Tilleul à grande feuilles.

Mais une certaine souplesse écologique lui permet de descendre à basse altitude lorsqu’il trouve un sol profond et frais comme dans les combes froides ou les éboulis sous falaises des plateaux (Bourgogne, Jura, Haute-Marne, Lorraine.)

CARACTÈRES BIOLOGIQUES:

- atteignant 20(-30) m, pouvant vivre 300-500 ans; croissance juvénile rapide;

- feuilles opposées, à 5 lobes ovales peu aigus, ± dentés, séparés par des sinus étroits aigus, à nervation palmée; pétiole long et élargi à la base, rougeâtre;

- fleurs bisexuées, régulières, petites,  verdâtre; groupées en grappes terminales pendantes et allongées, à axe pubescent;

- double samare en forme d’accent circonflexe.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE:

- eurocaucasien; quadrant Nord-est, Alpes, Massif central, Corse de 0 à 2200 m d’altitude; rare Pyrénées; par ailleurs planté et naturalisé.

ÉCOLOGIE:

- forêts montagnardes ou de ravin;

- espèce de climat frais, à humidité atmosphérique assez élevée;

- sols riches en bases , neutrocline à large amplitude (pH basique à légèrement acide.)

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES:

- bois blanc nacré ou rosé, dur et homogène;

- nombreuses utilisations en menuiserie, ébénisterie et lutherie, et instruments de mesure et de dessin; autrefois outils agricoles;

- plante mellifère;

- plantations d’alignement et d’ornement (cultivars à feuillage pourpre.)