Frêne

Fraxinus excelsior  L.

(Oléacées)

Fraxesce

La Chalarose du Frêne, maladie due à un champignon, apparue d’abord en Pologne dans les années 1990, puis en France en 2008, entrainera-t-elle une disparition de l’espèce? En attendant, par sa croissance rapide et son bois de qualité, le Frêne reste un élément important des forêts européennes.

CARACTÈRES BIOLOGIQUES:

- atteignant 20(-30) m, caducifolié; longévité 150-200 ans, rejette de souche.

- feuilles opposées, composées pennées, à 7-15 folioles ovales lancéolées, dentées, glabres;

- fleurs uni– ou bisexuées, sans périanthe, en bouquets denses à l’extrémité des rameaux; les ♂ globuleux noirâtres, les ♀ plus allongés, violacés;

- fruits = samares en grappes marcescentes; graines n’atteignant pas le milieu du fruit.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE: Europe, jusqu’au Caucase; toute la France de 0 à 1900 m d’altitude, plus rare dans le Midi et en Corse.

ÉCOLOGIE:

- forêts feuillues, sur sol frais, haies, bord des eaux, accrus; affectionne les conditions fraîches des versants ombragés, bien que craignant les gelées printanières;

- pH basique à neutre, sols ± riches.

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES:

- plusieurs cultivars horticoles, dont pleureur ‘pendula’;

- le feuillage est un bon fourrage;

- bois à accroissements bien apparents, blanc jaunâtre ou crème parfois jaunâtre; densité moyenne à assez forte; bonnes propriétés mécanique (flexion);

- placages, carcasses de meubles, menuiserie et ébénisterie, manches et outils de toutes sortes; autrefois, bois de premier ordre pour la charronnerie et la carrosserie;

- très bon bois de feu; charbon.