Méléze

Larix decidua   Mill.

(Pinacées)

Larideci

Les Mélèzes forment au sein des Pinacées un groupe indépendant ; c'est une sous-famille évolutive très ancienne qui compte les trois genres Larix, Cedrus et Pseudolarix. Ces essences ligneuses possèdent aussi bien des auxiblastes (jeunes pousses sur rameau long) à aiguilles isolées que des brachyblastes (rameau court) à aiguilles groupées en touffes.

Le mélèze se reconnaît facilement : l'hiver à son aspect sec (les aiguilles tombent chaque année : caduques d'où un arbre dit « décidu »), au printemps par le vert tendre de son jeune feuillage et à l'automne par ses belles teintes dorées.

CARACTÈRES BIOLOGIQUES :

- tronc droit ; cime conique en altitude, plus large en plaine, haut de 30 à 35 m; longévité 500 ans ;

- feuilles (15-35 mm) molles, caduques, minces, à section triangulaire, vert clair ;

- cônes courts (2-4 cm) ovoïdes, à écailles appliquées ; bractées peu visibles.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE :

- aire naturelle : étage subalpin des Alpes internes et intermédiaires, notamment au Sud ; il existe de nombreuses races géographiques; en France, la région de Gap-Briançon (Alpes de Haute-Provence) constitue son berceau ;

- introduit en plaine depuis longtemps, comme essence forestière ou en parcs.

ÉCOLOGIE :

- essence de lumière qui demande une atmosphère sèche; ne craint pas le froid et résiste très bien au vent par son enracinement profond et fasciculé ;

- indifférent à la nature chimique du sol ; si le sol est sec, un climat estival humide doit compenser.

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES :

- pour une meilleure réussite, les introductions forestières des Vosges et du Nord-est sont faites à partir de souches de basses altitudes (Pologne, Sudètes) ;

- sur la façade atlantique et dans le centre, on utilise plutôt le Mélèze du Japon (L. kaempferi) ; et depuis peu, ces deux espèces se voient supplantées par leur hybride d'origine anthropogène Larix *marschlinsii à plus large amplitude écologique ;

- le bois est d'excellente qualité : dense et esthétique ; utilisé en charpente, clins et bardeaux extérieurs, placage, construction navale ;

- la térébenthine de Venise, aux propriétés médicinales, est la résine de cet arbre.