Prunier cultivé

Prunus domestica   L.

(Rosacées)

Prundome

Si les Pruniers cultivés (Prunus domestica s.l.) sont bien issus d’hybridations entre P. cerasifera et P. spinosa, les données génétiques actuelles ne permettent plus de les séparer en plusieurs espèces ou sous-espèces, mais montrent que nous avons simplement deux variétés:

- var. domestica: arbre inerme (jusqu'à 10 m de haut); à rameaux adultes ± glabrescents; fruits mûrs à L/l>1,2, généralement pourprés; uniquement cultivée en tant que Quetsche, Pruneau d’Agen, …;

- var. insititia (L.) Fiori & Paol.: arbuste parfois épineux, ne dépassant pas 5 m de haut, à rameaux adultes restant longtemps pubescents; fruits mûrs à L/l≤1,2, noirs à pruine bleue (formes sauvages), jaunes (Mirabelle) ou pourprés (Prune de Damas; se reproduisant parfois de façon autonome.

CARACTÈRES BIOLOGIQUES:

- arbuste ou arbre atteignant 1,5(-10) m; inerme ou peu épineux;

- inflorescences majoritairement à 2-3 fleurs blanches;

- fruit mûrs (Prunes) de couleurs et de formes variées, à diamètre >15 mm à maturité.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE: eurasiatique; toute la France de 0 à 1700 m d’altitude; probablement naturalisé, et planté (parfois en grand: vergers).

ÉCOLOGIE: fourrés méso- à xérophiles, ripisylves (à l’état naturalisé.)

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES:

- issues toutes deux d’une hybridation de P. cerasifera x P. spinosa, la var. insititia représente un type primitif apparu spontanément (dans le domaine Eurocaucasien), tandis que la var. domestica est anthropogène (certains cultivars comme la Reine-claude seraient des hybrides entre les deux variétés);

- on cultive les fruits pour leur consommation directe ou pour préparer des confitures; ou pour la distillation.