Le Chèvrefeuille des bois

Lonicera periclymenum    L.

(Caprifoliacées)

Loniperi00

Le Chèvrefeuille des bois est cultivé depuis assez longtemps; il croît mieux au soleil que dans les endroits semi-ombragés; il tolère assez bien les basses températures mais est sensible à la sécheresse. Souvent recouvert de pucerons, il développe alors une maladie des feuilles qui se tachent. En forêt, il peut étrangler les arbustes qui lui servent de support, en marquant le bois d’un enroulement curieux et décoratif.

CARACTÈRES BIOLOGIQUES:

- plante grimpante à pousses volubiles de 2 à 5 m; se marcotte naturellement;

- fleurs rassemblées en tête à l’extrémité des rameaux, groupées par 3-12, très odorantes; corolle pourvue d’un tube long de (2-)3-6 cm; calice à dents aiguës;

- feuilles non soudées entre elles, à limbe ovale-lancéolé, aigu au sommet; bractées situées à la base de l’inflorescence petites, libres entre elles;

- fruits: baies rouge non soudées ensemble.

 

Loniperi99

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE: Europe occidentale et sud-occidentale, Afrique du Nord; presque toute la France continentale de 0 à 1200 m d’altitude; rare en Provence.

ÉCOLOGIE: haies, ourlets, bois surtout acidiphiles et acidiclines.

 

Lonipericli 13

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES:

- baies toxiques;

- cultivé pour l’ornement dans les parcs et les jardins; plusieurs cultivars;

- d’autres chèvrefeuilles lianeux sont cultivés et parfois subspontanés en France: Lonicera caprifolium, L. x italica, L. japonica, L. sempervirens et des hybrides de cette dernière espèce.