Le Nerprun purgatif

Rhamnus cathartica

Bien qu’assez fréquent, le Nerprun purgatif reste aujourd’hui souvent méconnu; on ne l’utilise plus en médecine populaire comme autrefois et il n’est remarquable ni par son aspect, ni par ses fleurs (petites et jaunâtres), et quand il fructifie, il passe pour un prunellier.

 

Rhamnus cathartica2s

CARACTÈRES BIOLOGIQUES:

- arbuste de 2-5 m; caducifolié; rameaux gris souvent terminés par une épine;

- feuilles presque opposées, ovales (longues de 3-7 cm), finement denticulées, à 3-4 paires de nervures convergentes; pétiole long de 1,5-3 cm;

- fleurs (mai-juin) unisexuées, régulières, petites, jaunâtres; en grappes de 5-10 fleurs;

- drupes globuleuses (Ø 6-8 mm) noires.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE: eurasiatique à tendance subméditerranéenne; toute le France de 0 à 1500 m d’altitude, assez rare dans le Nord et l’Ouest, ainsi qu’en région méditerranéenne.

 

Rhamcath

ÉCOLOGIE: thermophile, héliophile, mésoxérophile à mésophile: calcicole mésoxérophile; manteaux arbustifs, bois clairs, haies, pelouses.

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES:

- bois de teintes rougeâtres, dense et dur prenant un beau poli: tournerie, sculpture, petite ébénisterie et marqueterie;

- l’écorce fraîche donne une matière colorante jaune; les fruits mûrs donnent une coloration vert foncé.