Le Poirier sauvage

Alors que Pommier sauvage et Pommier cultivé constituaient deux espèces distinctes, Poirier sauvage et Poirier cultivé sont deux sous-espèces d’une même espèce Pyrus communis, subsp. pyraster pour le premier, et communis pour le second.

Il n’existe pas de limite stricte entre les deux sous-espèces, la seconde étant dérivée de la première par sélections successives, avec probablement des hybridations. La sous-espèce sauvage à des fruits subglobuleux (rarement pyriformes) de moins de 3,5 cm de diamètre à maturité, à gout âpre; l’arbre est souvent épineux.

 

Pyrudome39

CARACTÈRES BIOLOGIQUES (Pyrus communis pyraster):

- arbre caducifolié atteignant 8(-15) m; souvent épineux;

- limbe des feuilles à L/l ≤ 2; pétiole souvent > 50% du limbe; feuilles jamais tomenteuses dessous en été;

- fruit (poire) à calice persistant.

DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE: Europe et Asie occidentale; dispersé en France continentale (0-1700 m d’altitude.)

 

Pyrudome41

USAGES, PROPRIÉTÉS, REMARQUES:

- bois homogène de coloration rouge saumon assez régulière; bois dur à grain très fin recherché pour la gravure; utilisations: placages, ébénisterie, sculpture, instruments de musique;

- le poirier sauvage est utilisé comme porte-greffe des variétés cultivées dont on dénombre plus de 1000 cultivars;

- les petites poires sauvages sont comestibles mais très âpres, elles conviennent en distillerie;

- bon combustible.

 

Pyrcomm04