Le troène

Liguvulg

Cet arbuste de 1 à 3 m qui drageonne facilement dans la nature où il forme rapidement des fourrés et qui supporte bien la taille est donc très utilisé dans les haies. De plus, ces feuilles persistent une bonne partie de l’hiver et ne disparaissent que progressivement à l’approche du printemps ; elles sont simples et entières, vert foncé et luisantes dessus. Bien sûr, on ne peut apprécier sa floraison et l’odeur forte et particulière qui s’en dégage que si on renonce à le tailler trop sévèrement. Les grappes blanches donneront alors en septembre-octobre et pour quelques mois d’autres grappes faites de baies noires et luisantes qu’on ne consommera pas (raisin de chiens). Le troène est botaniquement voisin de l’olivier, du frêne, du lilas et du jasmin. Anciennement il fut utilisé en vannerie grâce à la flexibilité des rameaux et en phytothérapie pour les propriétés astringentes et vulnéraires des décoctions de feuilles. Ces usages ont disparus mais la floraison reste toujours appréciée des apiculteurs.
Liguvulg13
Liguvulg65

Ligustrum vulgare L. ; famille des Oléacées.

Espèce d’Europe et d’Asie ; nanophanérophyte caduci-folié ; floraison : mai/juin. Commune partout dans la région dans des haies et des forêts de toutes natures ; elle est utilisée en plantation dans les haies autour des habitations.

Liguvulg14