Mi-février, les chatons d'or des noisetiers

Corylavel10 1

Á la fin de l’hiver, les bosquets et les haies s’agrémentent des dorures du noisetier. Les chatons qui s’allongent alors, formés depuis l’automne précédent, sont la fleur mâle de cet arbuste qui dissémine son pollen au gré des vents. La fleur femelle, faite de minuscules petits styles rouges, devra capter cette précieuse semence pour que puisse s’effectuer la fécondation et la fructification. On obtiendra alors cette savoureuse noisette roussie et mûrie par le soleil du mois d’août (car, comme chacun sait : « au mois d’août, les noisettes ont le cul roux ».)

Coryavel31

C’était à l’aide d’une fourche faite d’un rameau flexible de cet arbuste que le sourcier pouvait découvrir les eaux souterraines avant le creusement d’un puits. Des générations d’enfants ont su utiliser l’élasticité des branches pour se confectionner des arcs rudimentaires, comme leurs pères pour réaliser l’ossature de paniers rustiques.

Corylus avellana L. ; famille des Bétulacées.

Espèce eurasiatique ; phanérophyte érigé (arbuste) ; floraison : janvier à mars. Dans la région, le noisetier ou coudrier est très commun en sous-bois et en lisière ; il domine dans les haies et les bosquets.