Viornes

Vibulant132

Désormais, les viornes appartiennent à la famille des Adoxacées, comme les sureaux (ex Sambucacées) et les chèvrefeuilles (ex Caprifoliacées). Ils en ont les fleurs à corolle d’une seule pièce et à calice faisant corps avec l’ovaire, les fruits charnus en forme de baie et les feuilles opposées par paires. Mancienne et obier ont des feuilles simples et des fleurs petites, blanches ou rosées. Viburnum dériverait de vieo, tresser, lier ; la mancienne s’employant couramment à la façon de l’osier ; propriété confirmée par l’italien lantana qui dérive lui-même du latin lentare, courber, plier.

Vibulant54
La viorne manci(en)ne se reconnaît facilement, même l’hiver, à ses jeunes rameaux très flexibles, recouverts d’une épaisse couche de poils ramifiés grisâtres ; elle n’atteint guère que 2 à 3 m. Elle épanouit en avril-mai ses corymbes de fleurs blanches, légèrement odorantes qui donnent naissance à des fruits ovales, aplatis, longs de 7 à 8 mm, d’abord verts, puis, rouges, enfin noirs à maturité ; ils deviennent alors comestibles par un commencement de fermentation et ont une saveur douceâtre.
Vibulant1

Viburnum lantana L. ; famille des Adoxacées.

Espèce d’Europe et d’Asie méridionales ; nanophanérophyte caducifolié ; floraison : avril/mai. Commune partout dans la région du Nord-est sur calcaire: haies et lisières, forêts thermophiles.

Vibulan2t